La surveillance métabolique

Il existe depuis Juin 2015 des recommandations (validées par la Haute Autorisé de Santé) sur la surveillance métabolique des personnes souffrant d'une pathologie psychique grave ou chronique. Elles sont malheureusement encore insuffisamment appliquées... Leur mise en place doit garantir une meilleure qualité de vie pour cette population de patients.

Ces recommandations insistent sur 3 éléments: prévenir et repérer plus précocement les pathologies somatiques pour les personnes souffrant d'une pathologie psychique grave ou chronique, mais aussi améliorer leur prise en charge somatique ambulatoire et enfin développer un accompagnement au quotidien sur ces questions.

Afin de suivre ces recommandations, au travers d'un plateau technique spécifique au sein du cabinet, nous souhaitons pouvoir: dépister et surveiller les comorbidité organiques de toute personne suivie, assurer une coordination de qualité avec son médecin traitant sur ces questions spécifiques, et aussi peser systématiquement la balance bénéficie risque quant à des traitements psychotropes pouvant avoir un impact négatif sur le plan cardiaque ou métabolique.

Cette surveillance s'effectuera au travers de l'examen général (poids, périmètre abdominal, pression artérielle), de variables biologiques (glycémie a jeun, exploration des anomalies lipidiques) mais également d'une surveillance électrocardiographique. Cette dernière est d'autant plus indiquée que certains traitement psychotropes (bien que fréquemment utilisés) peuvent être a l'origine de troubles de conduction cardiaque.


Mis à jour le 27 Août 2017
Ecg